AEF86 - Amicale des Educateurs de Football de la Vienne : site officiel du club de foot de POITIERS - footeo

Christian SEIGNEURIN : Le foot une vie en paralléle ....

5 mars 2017 - 17:55

Christian SEIGNEURIN : Le foot une vie en parallèle...

Né en 1953, retraité de l’Education nationale, j’arpente les terrains depuis ma plus tendre enfance. C’est à Lusignan que je chausse mes premiers crampons il y a une petite soixantaine d’années sous la houlette d’un très grand monsieur du football malheureusement trop tôt disparu : Jacques Papineau. Le virus ne me quitte pas. Le football est un formidable lieu de vie, riche de rencontres qui vous marquent à jamais. Nombreux sont les hommes ou femmes que j’ai estimés, appréciés, admirés, aimés, enviés pour leur engagement, leur générosité, leur humanité, leur modestie. Ne pouvant tous les citer, je n’en citerai que cinq qui sont mes références : Jacques Papineau. Henri Gauthier (Père fondateur du football à 5), Bernard Delcampe (Père fondateur de la catégorie débutant) et entraîneur aux grandes qualités. Jean-Pierre Charbonnier et Corinne Diacre. Le football étant un sport collectif, j’ai, depuis toujours, eu la chance sur un plan purement sportif, d’être dans des groupes fabuleux avec lesquels j’ai vécu des moments aussi forts qu’inoubliables. Printemps 1970 : Vainqueur de la coupe de la Vienne cadets. Printemps 1971 : Champion d’Académie juniors avec le lycée Camille Guérin et second des inters-académies à Laval. Deux fois champion de France des organismes sociaux (au Mans en 1982 et au stade Auguste Delaune à Reims en 1983). Montée en PL et PH en 1981 avec Lusignan puis quatre très belles années en PH avec de mémorables souvenirs tant en championnat que dans les différentes coupes. Plusieurs montées avec les équipes de Saint-Benoît et une exceptionnelle année 1992-1993 avec un titre de champion de 1ère division, une accession en PL, une
coupe du District, vainqueur du challenge de l’offensive et vainqueur de l’opération but. Avec le C.E.P Poitiers et sa réserve : 3 montées qui emmènent cette équipe de la 1ère division à la D.H.R. Bien d’autres temps forts emplissent ma mémoire de joueur, d’entraîneur, d’éducateur, d’homme. En ce qui concerne ma fonction d’éducateur-entraîneur, elle commence dès 1971 au Stade Poitevin où je m’occupe des poussins. En 1977, je prends en main la destinée du club de B.A.R.O.C tant au niveau des jeunes que des seniors, là j’entraîne un futur champion… du Monde : Lionel Charbonnier. En 1979, je deviens responsable de l’école de foot de Lusignan aux côtés de talentueux éducateurs : JeanClaude Barrault et Patrick Ecalle entre autres. En 1985, je signe à Saint-Benoît où je vais exercer les fonctions d’entraîneur et de responsable de l’école de foot pendant douze années consécutives avant de vivre une nouvelle et très belle aventure d’une dizaine d’années au C.E.P Poitiers où je suis : - Secrétaire général du club - Responsable de l’école de foot - Entraîneur de la réserve - Adjoint à l’équipe fanion J’ai le bonheur de vivre la montée en CFA2 avec Bruno Daudin et donc d’emmener la réserve jusqu’en D.H.R avec Mickaël Richet. Je termine ma période CEPISTE comme entraîneur de la D.H à la suite de Robert Salaün.

Grâce au Président Alain Proust, je suis invité à Clairefontaine en 2000 avec dix jeunes du CEP pour finaliser photographiquement le partenariat du Crédit Agricole avec toutes les équipes de France et nous rencontrons, nous discutons en invités privilégiés que nous sommes avec Zidane, Henri, Barthès, Lizarazu et autres prestigieux joueurs de cette équipe de France.
Sur d’autres temps forts j’ai eu l’immense chance d’échanger avec Michel Hidalgo, Marius Trésor, Alain Giresse, Guy Roux, Roger Lemerre. Je n’oublie pas non plus mes quatre années à Mignaloux dont deux avec l’équipe féminine évoluant en DH avec à la clé une finale en coupe du Centre Ouest contre Soyaux (perdue aux tirs au but). Dans ce tiroir aux souvenirs, quel plaisir d’avoir eu dans mon équipe en 1987-1988 Monsieur Gilles
Bouard mais aussi Arnaud Proust et Anthony Bourdon (tous CTR ou CTD). Quel bonheur d’avoir pu partager de grands moments de liesse lors des nombreuses montées que j’ai connues avec Lusignan, Saint-Benoît ou le CEP ou lors des quatre finales de la coupe du District (trois avec Saint-Benoît et une avec le CEP) avec en prime la victoire en 1993. Pour conclure, loin d’avoir été exhaustif, je pense aux milliers d’enfants que j’espère avoir fait grandir aussi bien footballistiquement qu’humainement. J’espère fouler encore longtemps les terrains où se pratique ce jeu si merveilleux. L’Amicale des Educateurs est venue à moi, je suis fier de faire partie de son bureau ; c’est une suite logique à mon engagement et je continuerai à y apporter ma modeste contribution.

Commentaires